Des souliers magiques

Alors oui, ne vous gênez pas, traitez moi de suiveuse conformiste, puisqu’on peut le dire: j’ai succombé à cette tendance urbaine étrange, en accueillant chez moi deux énormes bestioles rose pétant portant fièrement les initiales NB.

La cohabitation ne fut pas facile et notre amitié fut à maintes reprises mise à l’épreuve.

En effet, suivant le mantra « les ennemis de mes amis sont mes ennemis » – point sur lequel, vous, lecteurs n’émettrez pas de jugement quant à mon immaturité -, mes nouvelles copines avaient pour challenge de trouver leur place au milieu de ma plus fidèle et ancienne bande d’amis à savoir cette multitude de bottines et d’escarpins. Une tâche qui s’avérait des plus ardues, la conception de l’élégance n’étant pas la même chez ces espèces plus classiques qui eurent pour première réaction de manifester un certain dédain élitiste envers cette paire de tennis manquant clairement de finesse à leur goût. Ainsi, me voyais-je devenue témoin d’une confrontation qui prenait la forme d’un choc des cultures entre, d’une part, des individus type Bree Van de Camp dans Desperate Housewives et, d’autre part, un énergumène type Mia Frye dans ses années Popstars.

La culpabilité commençait à me gagner… Ce déchirement qui avait lieu au sein de mon entourage (oui, j’appelle « entourage » ceux qui me servent à me vêtir, au même titre que des êtres vivants, n’y voyez là aucun mal psychique) relevait de mon entière responsabilité après tout. Il est vrai que niveau look, on aurait pu croire que j’aspirais à devenir militante anti-blingbling et que mes performances sportives se résumaient à ce qu’il était possible de réaliser en portant une paires de Bensimon (=la pièce la plus sportwear de mon armoire). Et puis, tout à coup, une lubie remettait totalement en cause la cohérence de mon dressing…au grand dam de mes plus loyaux compagnons. Mais qu’étais-je devenue ? Une Gwen Stefani en puissance ? Ecoutais-je trop M.I.A ? La sportive attitude prenait-elle le contrôle sur ma raison depuis ma sélection dans l’équipe de pom-pom de l’école (no moqueries) ?

En plus de ma remise en question personnelle, je dus également faire face au « WOW, toi en baskets… » lorsque je dégainai ces dernières aux yeux de mes amies (les vivantes cette fois-ci). Je notais également chez elles une multitude de ressentiments qu’elles essayaient tant bien que mal de dissimuler: stupéfaction puis scepticisme puis fou rire nerveux,…(je m’arrêterai là.).

Mais il en fallait davantage pour me décourager! Mon âme de guerrière insoupçonnée s’était réveillée et il était inenvisageable que cette légère déviation dans ma trajectoire vestimentaire se fasse piétiner (ok, je sors.).

J’allai même jusqu’à porter mes nouvelles énormes protégées pour la toute première fois en boîte de nuit. Notre amitié fut scellée au cours de cette nuit de folie où, par le pouvoir du twerk qu’elles me conféraient, j’éliminais la concurrence en réduisant à néant bon nombre d’orteils chez mes partenaires du dancefloor.

Depuis, elles et moi sommes de nouvelles BFF.

Elles sont la touche de couleur et de dynamisme qui manquait à ma vie.

Un peu plus tard, d’un point de vue pratique, je notais également un aspect positif loin d’être négligeable: ces merveilles, en me rendant sportive aux yeux du monde, conviennent à légitimer la quantité de mayonnaise indécente avec laquelle j’adore badigeonner mes frites !!

Grâce à ses souliers magiques, je n’ai plus à me cacher, je suis moi, je cours plus vite et peux aspirer à me goinfrer en toute légitimité ! ❤

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s